Quartetti e sonata a tre (Non publié)

 

 

Venise, dans les années 1980. Pour les besoins dun concert un trio de musique de chambre est contraint de devenir temporairement un quatuor.

Le drame se déroule en un temps très court au cours de trois répétitions et du concert lui-même, ce qui place ce roman dans une unité de lieu de temps et daction.

Lirruption du violoncelle crée une perturbation profonde. Le bouleversement des musiciens et celui de la musique se répondent en contrepoint, et saccentuent jusquau dénouement final. Au coeur dune Venise au mystère impalpable, permanent, à la fois lumineux et sombre.

Empreinte de poésie cette oeuvre quasi musicale est un miroir où la nature et la mélodie tissent une soie chatoyante.

 

 


Extraits et citations de " Quartetti e sonata a tre "

 

  *  *  *

 

« Puis la lune, forte et froide, sans brillance mais d’un blanc si dur qu’elle éblouissait mes yeux et posait sur toute chose un contour d’ombres tranchées par la lame affûtée de sa clarté, éclats de silex laiteux, laves d’obsidienne.»

 

 *  *  *

 

 « Ainsi ton Alto ambré chante et danse dans la lumière de l’automne à Venise, brille autour de ton corps serein d’un éclat doux, semblable à ces œuvres lisses et si mystérieuses de Vermeer.»

 

 *  *  *

 

« Quand je lui pris la main, cette main que j’avais tant de fois observée sur les cordes de l’Alto ambré, agile et vive comme le vol des hoche-queues, nous parcourut un frisson violent et contenu, un amour violent et contenu.»

 

 *  *  *